Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les jolies choses de ma vie

Les jolies choses de ma vie

Le blog voyage qui va vous inspirer... Voyager... en France, en Europe, au bout du monde... S'émerveiller à chaque instant... Evadez-vous avec moi ! ... Une dose d'écologie, un peu de cuisine, de la lecture... " J'ai décidé d'être heureuse... Vous me suivez ? "


Expositions et bonnes adresses à Grenoble

Publié par Hélène sur 17 Novembre 2019, 09:30am

Catégories : #Balades en France

 

Découvrez Grenoble avec moi ! Je vous emmène dans ma découverte de trois expositions et quelques bonnes adresses de restaurants. Suivez-moi sur les traces de Picasso "Au cœur des ténèbres", Vivian Maier ou encore Rose Valland.

Je viens juste de passer deux jours à Grenoble. J'ai eu la chance de bénéficier du beau temps le premier jour, ce qui m'a permis de flâner dans les différents quartiers, de déambuler sur une partie du parcours streetart et de prendre de jolies photos. Le lendemain, il faisait gris, il a plu quasiment toute la journée et j'ai donc décidé de me rendre dans les différentes expositions des musées de la ville et elles sont nombreuses. Grenoble est bien desservie par les transports mais j'ai pour ma part utilisé... mes pieds ! La  plupart des points de visites sont aisément accessibles ainsi, et c'est le cas de ceux que je vous propose ici.

Qu'il fasse beau ou gris, je suis toujours adepte de bonnes adresses où prendre un verre, un goûter, un bon repas et je vous partage aujourd'hui mes découvertes. Bien entendu, ce sont des adresses que j'ai testée, seule ou le plus souvent avec Monsieur, et que j'ai aimée ! Il nous arrive de ne pas aimer, de ne pas être satisfaits, bref de nous planter quoi ! En général, je n'en parle pas (sauf si l'on a poussé le bouchon un peu loin :)

               Trois expositions incontournables cet automne à Grenoble

Je vous ai sélectionné ces trois là, mais il y en a de nombreuses autres : la plupart sont gratuites et c'est particulièrement appréciable car on n'a plus d'excuse pour ne pas découvrir ce qui peut-être ne fait pas partie de ce que l'on aime d'ordinaire. Quand elles sont payantes, le tarif n'est vraiment pas exagéré (8 euros pour Picasso plein tarif).

 

                                     Exposition Picasso "Au cœur des ténèbres"

C'est l'exposition évènement de la fin de l'année à Grenoble : Elle a lieu au Musée de Grenoble jusqu'au 5 janvier 2020, en partenariat avec le musée Picasso de Paris. On pénètre ici dans l'une des périodes les plus sombres de la vie et de l’œuvre du peintre espagnol qui vit des années hantées par la douleur et la mort. Ses œuvres (137 pour cette expo) subissent alors une déformation totale. Ce serait, selon les spécialistes un moment charnière dans ses interprétations.

Pour ma part, allez savoir pourquoi, j'ai été touchée par "chat saisissant un oiseau", peut-être parce qu'elle me mène vers le poème de Jacques Prévert que j'aime beaucoup et qui pourrait en être une parfaite illustration.

© Succession Picasso 2019

Un livret est à disposition des enfants :

"Je n'ai pas peint la guerre, parce que je ne suis pas ce genre de peintre qui va, comme un photographe, à la quête d'un sujet. mais il n’y a pas de doute que la guerre existe dans les tableaux que j'ai faits alors".                                                                                                                  Pablo Picasso 1944

 

                           Exposition Rose Valland "En quête de l'art spolié"

Autant j'aime l'histoire, autant je ne suis pas une passionnée des deux guerres de mon siècle !  Mais quand même, j'aime en apprendre un minimum. Là, j'ai découvert un côté méconnu de la guerre : la spoliation des oeuvres d'arts durant cette période et surtout l'importance de l'engagement de gens comme vous et moi qui ont œuvré en silence, en retrait, parfois au péril de leur vie, pour sauvegarder notre patrimoine.

Rose Valland, d'abord une artiste

L'expo relate le parcours d'une figure de la Résistance, Rose Valland, passionnée par les arts. Elle travaille au Musée du Jeu de Paume où sont exposées les avant-gardes européennes et reste à son poste en 1940 alors que le musée devient le dépôt principal des œuvres enlevées par les nazis au familles juives et aux collections publiques [musée dauphinois de Grenoble]... Elle notera alors le mouvement des œuvres en partance pour l'Allemagne. A la libération, ses informations permettront de retrouver environ 60 000 œuvres. On imagine mal le travail de fourmi de  cette femme, pas vraiment reconnue comme elle l'aurait du l'être en son temps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'approche est facile, et l'on suit avec intérêt le parcours de cette femme de l'ombre dans la tourmente d'une Histoire qui a pris le pas sur la préoccupation le pillage des œuvres d'art sous l'occupation.

 

 

 

 

 

 

Deux films pour prolonger ou s'initier à cette partie de l'histoire :

 

Ajoutons à cette expo la balade à pied que je vous engage à faire jusqu'au musée du Dauphinois. Un bon moyen d'avoir de jolies vues sur la ville, sur la chaîne des Alpes, sur l'Isère et le pont Saint Laurent. L'occasion aussi de découvrir ma petite adresse coup de cœur :)

Le pont Saint Laurent, les jolies maisons colorées et le Massif de la Chartreuse
Depuis le pont Saint Laurent, vue sur la berge et les bulles emblématique de Grenoble qui montent à la Bastille
On entame la grimpette...

 

Vue sur la ville
Le musée Dauphinois
En redescendant, vue sur la chaine des Alpes

 

 

             Exposition Vivian Maier : street photographer

C'est assurément mon coup de cœur : j'ai été touchée par son histoire, la qualité de ses photos, son regard sur la société. A tel point que, pourtant fatiguée par une journée de découvertes, j'ai passé une bonne heure dehors à photographier tout et n'importe qui, des scènes de rue, des gens, des chiens.... Heu... résultat mitigé :) Il vaut mieux que je vous laisse avec Vivian Maier wink

Vivian Maier  (1926-2009) est une photographe de rue non révélée de son vivant qui témoigne de l'Amérique de la seconde moitié du 20e siècle mais aussi des vallées des Hautes-Alpes.

Du noir et blanc...
...à la couleur

 

Quatre bonnes adresses pour se restaurer à Grenoble

Le Tamdem et sa Comtoise

Mon petit coup de cœur perso, un moment hors du temps passé dans un petit endroit hors du commun. J'y suis entrée par défaut parce que le mal aimable patron du bistrot situé juste avant "le Mont Rachais", m'a refoulée (il était un peu tard, soit) fort désagréablement. J'ai donc poussé la porte 10 mètres plus loin et je vous engage à en faire autant : des soupes, des douceurs sucrées, un lieu où l'on peut lire, écouter de la musique, papoter avec la patronne qui nous donne l'air d'être sinon une copine, au moins une habituée. J'ai gouté la brick de Noël, délicieuse.

101 rue Saint Laurent. 06 15 46 58 44    Lien ici

 

                           

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et si... On allait chez Christian

Nous y sommes allés un midi (hum, il était bien 13h30), l’accueil était chaleureux. Seul le plat du jour était dispo, un foie de veau persillé comme ma maman me le faisait dans mes souvenirs : excellent ! Moi qui suis sensible au décor, là, le lieu à ce petit quelque chose en plus qui fait que l'on s'y sent instantanément bien. La carte des vins est sympa et le rapport qualité/prix imbattable.

16 rue de Strasbourg. 09 83 91 55 95   Lien ici 

 

Le Goût des autres

C'est en passant devant que nous nous sommes laissés tenter par ce restaurant vins et nous avons passés une merveilleuse dernière soirée : la cuisine est savoureuse, la carte des vins est évidement de qualité, les conseils et la gentillesse sont au rendez-vous. Le rapport qualité/prix est top, allez-y les yeux fermés... Non, ouvrez-les car l'endroit est vraiment sympa :)

6 Rue Dominique Villars  04 76 25 40 33   Lien ici 

L’Hamburger Rossini (Foie gras, sauce Madère, Toasts fins)
Tiramisu Mangue & Framboise

 

Chez Marius

J'avais repéré la devanture plutôt sympa dans l'après-midi et cela m'a amusée d'aller dîner chez Marius (c'est le prénom de mon chien :) Nous avons réservé pour 21 heures et ils servaient encore bien après. Ambiance joyeuse, serveurs sympas, cadre chaleureux, cuisine traditionnelle et spécialités dauphinoises...

1 Place notre dame 04 38 37 23 56  Lien ici

 

J'avais dit quatre ? J'ajoute un petit lieu fort sympa pour aller boire un café ou déguster quelques huîtres, sous la Halle Saint Claire, le bistroquet, un lieu convivial que j'ai découvert grâce à Amandine de l'office de Tourisme. 04 76 63 07 64

Et pour dormir ?

Pour nous, ce fut au Park Hôtel de Grenoble (Accord hôtel) : Accueil pro  de tout le personnel, mention spécial gentillesse à la dame qui était de service au petit déjeuner, chambre magnifique ! Lien ici

 

Alors, Grenoble ça vous tente ? Pour ma part, sans hésiter j'y retournerai car je suis restée sur ma faim au niveau de la découverte des alentours et puis j'aimerai y être lors du festival de street art.

Dites-moi tout vous connaissez Grenoble ?

Et si je vous emmenais à Valence maintenant ? C'est par là...

Un grand merci à Amandine de l'office de Tourisme de Grenoble pour son accueil et sa gentillesse.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents