Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les jolies choses de ma vie

Les jolies choses de ma vie

Le blog voyage qui va vous inspirer... Voyager... en France, en Europe, au bout du monde... S'émerveiller à chaque instant... Evadez-vous avec moi ! ... Une dose d'écologie, un peu de cuisine, de la lecture... " J'ai décidé d'être heureuse... Vous me suivez ? "


Je mange des fruits et légumes de saison

Publié par Hélène sur 27 Octobre 2019, 17:00pm

Catégories : #Ecologie

 

Consommer des fruits et des légumes de saison, c'est le geste écologique que je voulais partager avec vous en cette fin d'année. Cuisiner de saison, consommer local... Et oui, notre consommation à un impact écologique déterminant !

               Consommer les fruits et légumes de saison

Alors, deux choses d'abord : je n'ai pas attendu d'écrire cet article pour adopter le geste, cela fait environ un an que je fais très attention aux légumes et même avant cela je consommais les fruits de saison. Ensuite, je n'ai rien inventé ! J'ai lu, je me suis inspirée (voir les lectures que je vous ai proposés) et puis il y a surtout une bonne dose de bon sens.

Pourquoi est-ce important de cuisiner au fil des saisons ?

On ne le répètera jamais assez, manger de saison, c'est un engagement simple en faveur de la planète !

Les légumes et les fruits de saison ont plus de goût : Manger des tomates, des fraises en automne ou en hiver, vous avez testé ? Certainement, au moins avec les tomates. Elles sont pleines d'eau et n'ont aucune saveur.

Les légumes et les fruits de saison répondent au bon moment à nos besoins nutritionnels. L'hiver, les légumes sont riches en minéraux et les agrumes sont pleins de vitamine C. En été, les fruits, les légumes sont gorgés d'eau et c'est bien appréciable.

Les légumes et les fruits de saison sont en général moins chers : je dis en général parce que oui, les tomates et les courgettes en provenance d'Espagne au mois de novembre, c'est pas cher, mais il y a du transport !

Les légumes et les fruits de saison sont moins traités. (Donc meilleurs pour notre santé).

Les légumes et les fruits de saison n'ont pas besoin de serres chauffées ! (la culture sous serre est gourmande en eau et en chauffage).

Et puis surtout, quel plaisir de retrouver le melon sur les marchés, les mandarines sur la table de décembre... Il en serait de même avec les tomates, les courgettes, la salade, le concombre... Vous verriez-vous faire un barbecue à Noël ? Chaque saison a  ses plaisirs, sachons les apprécier et ainsi varier notre routine alimentaire !

Pourquoi notre propre consommation a-t-elle un impact écologique déterminant ?

Lorsque nous achetons un produit, nous encourageons sa production ! Imaginez que plus personne n'achète de tomates de début octobre à fin mars... Forcément, petit à petit, les magasins n'en proposeront plus.

Si l'on consomme plus de bio, on encourage sa production, de même si l'on favorise les légumes sans pesticides...

Consommer local

Bien entendu, à la saisonnalité, il faut aussi ajouter l'importance de la localisation des produits. Ne plus acheter de fruits, de légumes, de viande... qui viennent de loin, qui nécessite du transport (en particulier l'avion), du stockage favorise une meilleure rémunération du producteur et favorise tout simplement nos producteurs français ou éventuellement européens.

En supermarché, environ 30 % du prix de vente revient au producteur.

En magasin bio c'est 70 % qui lui revient.

On passe à 80 % en AMAP.

Et enfin 100 % à la ferme.

Bon, je m'arrête là pour la localisation, on en parlera une autre fois.

Je vous mets les liens vers les recettes d'automne déjà paru ici, et vous joins mon calendrier des légumes d'octobre (il est temps). En novembre, qui pointe le bout de son nez, on évitera bien sûr les courgettes et les aubergines.

Alors, convaincu(e)s ? On fait varier les plaisirs, on essaye de nouvelles recettes, et on fait du bien à notre planète ?

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martine 28/10/2019 09:38

Pour ma part, ce fut toujours ainsi.
Legumes du marché et producteurs regionaux, quasiment pas de plats cuisinés depuis tres longtemps

Pas d amap car je cuisine pour un quelques fois deux.

Je ne vais jamais en hypermarche,

Et pour les produits menagers c est le strict minimum, surtout vi aigre et bicarbonate mais lessive du commerce

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents